Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 23:23

Question :

 

Comment comprendre le hadith suivant: Selon Anas ibn Mâlik (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (salla Allahu 'aleyhi wa sallam) a dit : "Il est trois qualités qui possédées par une personne lui permettront de savourer la douceur de la foi :


- le fait de vouer un amour exclusif à Allah et à son Envoyé,

 - le fait d'aimer une personne exclusivement par amour d'Allah, 

 - le fait de redouter le retour à la mécréance après que Allah l'en ai sauvé comme on redoute d'être précipité en Enfer." (al-Bukhâri, Muslim)

 

 

Réponse:

 

...[1]

 

Il existe une version dans le recueil authentique de Muslim [2] où il est mentionné: “[saura] goûter la saveur de la foi” , le hadith indique donc que la foi possède une saveur, et l'homme peut la sentir tout comme cela peut ne pas être possible [pour lui];sachant que cela dépend du degré de foi, des œuvres pies et de la sincérité du serviteur à l'égard d'Allah, Seigneur de l'univers.

À titre d'exemple, il est possible que sur deux personnes qui accomplissent une même action [pieuse] seule l'une des deux éprouve de la réjouissance àl'accomplir. Assurément, cela est dû à leur inégalité dans les domaines de la réalité de la foi, de l'authenticité de l'acte et de la sincérité à l'égard d'Allah. [3]

 

Ce hadith sert notamment d’argument pour étayer les croyances des gens de la Sunna et du consensus (Ahlu s-Sunna wa l-Jama'a) sur le fait que la foi augmente.

En effet, pour Ahlu s-Sunna wa l-Jama'a, les actes sont une condition sine qua non de la foi. Cela ne signifie néanmoins pas que tout acte est une condition mais plutôt que les actes sont globalement une condition de la foi de telle sorte que l'on puisse dire que celui qui délaisse tous les actes est mécréant, chose qui fait l'unanimité chez les gens de la Sunna et du consensus comme l'indique l'imam Al Ajurî dans son ouvrage “Ach-Charî'a”, ainsi que l'imam Ibn Batta et un groupe parmi les érudits.

 

 

Cheikh Sulaymân Ibn Nasir Al 'Ulwân

 

 

Source : (Question issue des assises avec le cheikh Sulaymân Ibn Nâsir Al 'Ulwân)

 

 


Traduction: umhamza 

Relecture et correction: Oum Mou'âwiya

 

 


[1]NDT : Le cheikh précise en début de réponse : « Les propos du Prophète (salla Allahu 'aleyhi wa sallam) contenu dans ce hadith débute par « thalâthun » (trois) et porte la marque de l'indéfini (nakira), or la règle de base en grammaire est qu'il est interdit d'employer l'indéfini pour le mubtada*. Ainsi, qu'est-ce qui justifie le fait que le mubtada porte la marque de l'indéfini (nakira) ? La raison est que cette marque de l'indéfini (ici le tanwin) compense le/prend la place du mudaf ileyh. Ibn Mâlik** (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

 

ولا يجوز الابتداء بالنكرة
مالم تفد كعند زيد نمرة

il n'est pas permis d'employer le mubtada avec la marque du nakira

tant qu'il n'y a pas d'utilité (si ce n'est pas clair) comme pour « 'inda Zaydin namira »

(Zayd a un vêtement de laine*** ; littéralement traduit par chez/avec Zayd est un vêtement)[Vers n°125]

 

Ainsi, le terme « thalathun » (trois) ici sous-entend [une information, à savoir] « trois qualités ». »

 

*terme qui débute la phrase nominale et qui est généralement déterminé (ma'rifa)

**: Ibn Mâlik, grand érudit du 13ème siècle et auteur du Alfiya Ibn Mâlik qui regroupe les règles de grammaire sous forme de vers.

***namira :vêtement de laine porté par des bédouins arabes...

 

[2] NDT :Livre de la foi (kitâb al imân) - chapitre « Éclaircissement des caractéristiques, lesquelles, si une personne les atteint, trouvera la douceur de la foi ».

 

[3]NDT : L'imam An-Nawawî explique dans son charh du recueil authentique de Muslim : “Il s'agit d'un hadith important qui constitue un des principes de l’islam. Les érudits ont déclaré à son propos : la “douceur de la foi” signifie le fait de trouver du plaisir dans [l'accomplissement] des actes d'obéissance et dans le fait de supporter les difficultés dans le but d'obtenir l'agrément d'Allah 'Azza wa Jallet de Son Messager (salla Allahu 'aleyhi wa sallam) mais aussi préférer cela aux plaisirs éphémères ce bas monde. Cette douceur de la foi se trouve également dans l'amour que le serviteur voue à Son Seigneur (subhânahu wa ta'âla) et qu'il nourrit en obéissant à Ses ordres et en délaissant les choses qui s'y opposent. Il en va de même pour l'amour du serviteur à l'égard du Messager d'Allah (sallaAllahu 'aleyhi wa sallam).”

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

umrah packages 2015 uk 17/04/2015 08:47

You have actually made the good points here. I did lots of search on the same topic and didn’t find such informative blog like yours.

Spécial Hajj

http://img95.xooimage.com/files/b/9/a/rubrique-hajj-413bbd7.png

Rechercher

Spécial Ramadân

http://img96.xooimage.com/files/c/7/5/rubrique-ramad-n-3f47749.jpg